Maison Carrel

Jeff n'était pas l'arrière-arrière-arrière-petit-fils d'un vigneron qui possédait vignes, domaines, châteaux...
Il n'avait pas découvert le vin avec son papy et n'avait pas passé son enfance à courir dans les vignes. Il avait étudié l'oenologie par intérêt, puis par passion, et était arrivé dans le Languedoc avec un sac il y a vingt-cinq ans.

Donc on n'avait pas de cave de 400 ans à nous.

Mais depuis quelques années, on avançait pas mal et on voulait continuer à faire des choses, un chai ça paraissait une bonne idée.
On aurait pu faire construire un hangar à la sortie de la bretelle d'autoroute A9 ou A61, ça aurait été plus simple peut-être. 
On n'était pas trop fans des cubes en tôle et des zones industrielles.
Chacun ses goûts.
On aurait pu continuer à ne travailler qu'avec les caves de la région, ce qu'on faisait depuis le début et ce qu'on continuerait à faire aussi.

Mais on avait envie de faire les choses à notre sauce.

Alors on a décidé de mettre l'argent qu'on gagnait dans la rénovation d'un domaine pour en faire notre outil à nous.
Un truc qui aurait de la gueule.
On a visité ces bâtisses en plein milieu d'un village des Corbières. 
L'endroit nous a plu.
Beaucoup.

Et comme s’inscrire dans l’histoire viticole et la vie d’un village, ça nous plaisait aussi, on s'est dit BANCO.

Comme on avait aimé le principe du Tétris, plus jeunes, on s'est amusé à faire rentrer 31 cuves dans une vielle cave de 1857.
La Maison Carrel a donc vu le jour en 2017 à Saint-Laurent de la Cabrerisse, dans les Corbières, sur la route 20vin, entre mer et montagne, entre cave et vigne.
Un endroit où on peut élever et assembler nos vins dans des conditions qui nous vont bien, à notre manière, avec du matériel, des cuves, des barriques, des foudres que nous avons choisis...
Et on veut y faire plein d'autres choses, d'autres rencontres, un lieu de vie quoi ! Et on ne va pas se gêner.

Parce qu'on pense que le vin n'est jamais meilleur que dans la convivialité et le partage. 
Pas vous?

"Qu’on le veuille ou non et qu’on l’admette ou pas : pisser rouge dans un verre de blanc ne donne pas pour autant du vin rosé."
Pierre Dac